2 In Expatriation/ Vivre au Canada

Premier moisniversaire !

Et voilà, ça fait déjà un peu plus d’un mois que nous sommes à Montréal, c’est donc notre premier moisniversaire ! Je ne voulais pas tomber dans le cliché du « hanlala, le temps passe vite », mais en fait… C’est un peu ça. Voici venu le temps d’un récapitulatif des découvertes et expériences vécues depuis notre arrivée !

Découvertes culturelles

En arrivant début octobre, nous avons pu assister à « L’Action de grâce » et à « L’Halloween ». Si l’Action de grâce se déroule plutôt entre amis et famille, l’Halloween a été vraiment impressionnante à vivre. Autant cette fête n’est pas très célébrée en France, autant ici c’est vraiment un incontournable. A Montréal, certaines maisons ne lésinent pas sur les décorations (plus ou moins glauque). Nous avons prévu de vous faire un article la saison prochaine avec les meilleurs décorations d’habitation, mais préparez-vous dès maintenant ! Il y a des maisons « softs » avec des citrouilles, chats noirs, toiles d’araignée… Et il y a les autres avec des têtes coupées et pendues, des mains ensanglantées dans la boîte aux lettres, des morceaux de jambe… En résumé, c’est parfois un peu plus « trash ».

Nous avons aussi été particulièrement surpris de voir les enfants participer à cette fête. A partir de 17h (une fois la nuit tombée), nous avons entendu beaucoup d’enfants dans les rues avec leurs parents. Pour savoir où chercher des bonbons, il leur suffit de voir si une citrouille est éclairée sous le porche. C’est le signe que les occupants du logement ont fait des réserves de sucreries !

Découvertes architecturales

Je reste en admiration totale devant Montréal. J’adore les différentes ambiances des quartiers, les fresques murales et la diversité architecturales. Ici, il n’y a pas la même loi sur la préservation du patrimoine comme en France. Ainsi, il est aisé et coutumier de démolir une bâtisse pour en reconstruire une autre à la place. Cette pratique a bien sûr ses avantages et ses inconvénients mais ce qui me plait là-dedans, c’est d’avoir ce genre de skyline : des vieux bâtiments à côtés de buidlings en verre.

Découvertes linguistiques

Nous sommes obligés de faire un point là-dessus… On en est où de l’accent ?! Eh bien, on s’y habitue je crois. Je vais vous en parler « tantôt », mais j’ai fait une formation sur la recherche d’emploi au Québec. Mon formateur avait un accent assez prononcé et je me suis rendu compte en rentrant le soir que j’attrapais des mots et des expressions bien d’ici…

Quels sont les mots que nous avons intégrés dans notre vocabulaire ? (il y en a peu, mais ils s’incrustent de plus en plus) :

  • Allo ! : le « bonjour » plus sympathique à dire à tout le monde ! La société est moins hiérarchisée ici, on peut donc dire « salut » plus facilement.
  • La tuque (pour le bonnet) : n’oublie pas ta tuque, il fait vraiment frais dehors.
  • Faque : je suis arrivée il y a seulement un mois à Montréal, faque je cherche du travail. Pour le moment, nous n’avons pas le vrai « faque » mais j’utilise de plus en plus « Fait que »… Tu le vois venir le glissement linguistique ?

Notre premier voyage au Québec

Nous avons eu la chance de partir à Québec juste après notre arrivée. Voir les couleurs d’automne au Canada était un rêve et je n’imaginais pas rester en ville pour ce spectacle époustouflant. Pour ce premier voyage d’automne, nous sommes partis au-dessus de Québec, au Parc National de la Jacques Cartier. De toute ma vie, je ne pense pas avoir été un jour en contact avec autant de couleurs. C’était vraiment incroyable et ça nous a permis de prendre un stock de « saturation » colorimétrique avant de passer au noir et blanc de la neige.

Si vous voulez revivre notre voyage, vous pouvez consulter l’article « en photos » juste ici !

Un mois après, on en est-où  ?

Le travail

Comme dit plus haut : on est arrivés il y a un mois, « faque » on cherche encore. Selon mon conférencier, ça peut prendre plus ou moins de temps pour trouver un travail dans son domaine (2 mois, 6 mois, 1 an). Tout dépend de la concurrence sur le marché du travail occupé et de sa « proactivité ». Ici, on ne cherche pas du travail comme en France, il faut donc s’adapter en non-stop. On garde donc le sourire, la confiance et on ne lâche rien !

Le logement

Dans 12 jours exactement, nous serons chez nous !!! C’est promis, nous écrirons un petit article avec des photos de notre appartement… #StayTuned !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Wendy
    18 novembre 2018 at 11 h 19 min

    Vous devez avoir tellement hâte d’emménager chez vous !
    C’est pareil pour moi pour le travail. Mais oui ça peut prendre un peu plus de temps de trouver dans son domaine alors on perds pas espoir 😉
    Le temps passe tellement vite, nous on fête nos deux mois mardi 😱

    • Reply
      Elodie_0
      18 novembre 2018 at 22 h 02 min

      Déjà 2 mois ??! Ca passe beaucoup trop vite ! 😮
      Oui en effet, on a vraiment beaucoup trop hâte d’être chez nous, pouvoir enfin ouvrir complètement nos valises et installer toutes nos affaires…
      Pour le travail, c’est cool qu’on ait déjà eu des entrevues, ça aide aussi à garder le courage et l’espoir je trouve 🙂

    Leave a Reply

    error: Content is protected !!