0 In Le Québec/ PVT Canada/ PVT Montréal

Les insultes québécoises

Aaaah, nous voilà dans le vif du sujet. Non parce qu’en réalité, les expressions québécoises, c’est “ben cute”, mais les insultes, c’est mieux, non? En nous installant à Montréal, et en bons français que nous sommes, nous ne connaissions que le fameux “Tabernacle”. Dès les premiers jours, nous avons entendu un langage fort fleuri et diversifié… Voici nos jurons préférés !

Ah oui, important : vous le verrez, de nombreuses insultes qui prennent leurs sources dans le vocabulaire christiques. Au Québec, la religion catholique avait un immense pouvoir sur les familles jusque dans les années 1970 lors de la révolution tranquille. À partir de cette date, nombreuses sont les personnes qui se sont éloignées des croyances religieuses.

Tabernacle -> Tabarnak

Rentrons dans le vif du sujet avec le plus connu. Non, “Tabernacle” n’est pas réellement utilisé ici. D’ailleurs, saviez-vous qu’il s’agissait d’un meuble dans l’église catholique ? Nous le découvrons! Bref, ici on aura plus tendance à dire “Tabarnak”. Si on veut adoucir l’insulte, on peut dire :

Tabernouche, Tabarouette. Exemple : “J’étais en tabernouche contre mon cheum” = “J’étais fâché(e) contre lui, mais ce n’était pas si grave”. Attention à la nuance : si quelqu’un vous dit : “J’suis en tabarnak contre toi là” : fuyez.

Criss

Ce mot-là, il vient de “Christ” et c’est le mot “passe partout” qui change de forme et de sens en fonction de son utilisation. Il peut devenir un verbe, un nom, un adjectif… Bref, tout ce qui peut donner un sens (mais généralement, quand quelqu’un l’utilise, c’est mauvais signe…). Exemples :

“C’est crissement mal géré cette affaire” – C’est “vraiment” mal géré. / “C’est quoi cette criss au sol”? – C’est quoi cette “m***e” au sol ? /   “Je m’en contre-criss!” – “Je m’en contre-fous”.  / “C’est un criss de fou ce type-là!” – “C’est un vrai fou” (mais en plus fort).

Ostie / Estie / ‘Stie

Permet d’amplifier quelque chose :

“Ostie qu’il fait chaud là”. “C’était un estie de *f&>@!! ce mec-là”.

Tannant(e)

S’utilise de deux façons : en adjectif et en nom, mais change de sens en fonction de l’utilisation. Utilisé en “adjectif”, il désigne quelque chose ou quelqu’un de pénible :

“Estie qu’il est tannant lui” – Qu’est-ce qu’il me fatigue celui-là !

En tant que nom, il adoucit son sens et désigne quelqu’un d’espiègle :

“J’suis certain que c’est la petite tannante du groupe elle”. – Je suis certaine que c’est la petite chipie.

Flusher

Se dit généralement d’un email frauduleux ou de quelque chose dont on veut se débarasser.

“Attends, c’est quoi c’t’affaire là? J’vais juste les flusher c’est du piratage”

Têteux

Se dit de quelqu’un qui en fait trop envers ses supérieurs.

“T’es vraiment rien qu’un têteux toi” – “T’es un lèche-botte”.

“Mangeur de marde” ou “Va manger d’la marde”

(Je pense que l’exemple est inutile, l’expression parle d’elle-même?)

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!