2 In Carnets de bord/ Expatriation/ Vivre au Canada

*6 mois au Canada*

6 mois. 182 jours. Une demie-année est passée depuis que nous sommes ici. Un quart de notre PVT qui s’est déjà écoulé et plus de cinq mois depuis notre premier bilan post-arrivée. Alors, on en est où ?

Logement

Nous avons déménagé une première fois, dans un appartement « 3 1/2 ». Nous avions le même type d’appartement qu’à Paris, mais en un peu plus grand. Si au départ nous l’avions trouvé parfait, nous avons vite senti qu’on avait besoin d’autre chose : de plus de place, d’une chambre en plus pour accueillir nos amis et nos familles, d’un autre quartier pour quitter les « français de Montréal »… Bref, nous sommes donc partis en quête d’un « 4 1/2 » et nous avons trouvé notre bonheur un peu par hasard.

Situé à 15 minutes à pied de mon travail, nous avons quitté le quartier du Plateau pour le quartier très vivant et cosmopolite du Marché Jean Talon. Nous sommes heureux d’être chez nous, on s’y sent bien et on apprécie beaucoup le quartier qui est très résidentiel et super animé en même temps.

Travail

De mon côté (Elodie), j’ai trouvé un travail dans mon domaine. Depuis début janvier, je suis assistante aux communications et à l’administration d’une compagnie de théâtre. Je reconnais que j’ai eu beaucoup de chance de trouver si vite, surtout dans un secteur qui peut être parfois « fermé », et d’être arrivée dans une super équipe. Pour Dahdjim, les choses ont été un peu plus compliquées. Il n’a pas eu la chance d’être tiré au sort pour l’obtention d’un visa vacances travail comme moi. Donc il est arrivé ici en tant que « visiteur », sans avoir la possibilité de travailler. Grâce à mon travail, nous avons pu faire le « tour du poteau » (pas de panique : on va expliquer tout ça bientôt!) et donc lui ouvrir un permis de travail. Depuis peu de temps, il peut donc chercher du travail dans tous les domaines.

Et alors, comment est le rythme de vie ici ?

Eh bien nous, on adore! On va être honnêtes, on a entendu beaauuucoup de choses sur « les vacances au Québec, c’est zéro et ils n’ont presque pas de jours fériés et tu bosses tout le temps, etc etc ». De mon côté, j’ai beaucoup de chance car ça ne se passe pas comme ça. Oui j’ai parfois des semaines où je me dis « outch, vais-je réussir à tout finir avant vendredi soir? ». Mais j’ai aussi des moments où je travaille sans stress, où je peux souffler et même m’avancer pour le prochain rush. Et ici, dans mon job, les heures supplémentaires ne fonctionnent pas exactement comme en France. Ici, le travail « gratuit » par pur « métier-passion », n’est pas très bien vu. On fait attention à ses salariés, ils travaillent dans les heures de bureau et ça s’arrête là.

Donc c’est vraiment très agréable de faire 9h-17h et de profiter d’une ville aussi chouette que Montréal. En sortant le vendredi soir, je peux aller au bord du fleuve en moins de 15min de métro et retrouver l’air frais, les mouettes et le calme. Et puis de là, en 15min à pied, je suis en plein cœur de la ville, près des bars, des restaurants et des magasins. C’est VRAIMENT agréable.

Et en ce qui concerne les vacances, ici, tout dépend de ton employeur. Le minimum légal est de deux semaines. Dans mon job, je suis moins payée que si je travaillais dans le système privé (comme en France me direz-vous). Oui, mais ici ils proposent une compensation (et pas « on vous paye 70€ de plus que le SMIC, c’est une chance! ») : j’ai cinq semaines de congés l’été, et des congés entre les fêtes! Oui oui… Ça fait énormément de congés! Je me sens hyper chanceuse, j’ai l’impression que je peux vraiment profiter du temps libre que je n’ai pas lorsque je travaille. Et c’est un vrai plus, ça aide très bien à faire passer les semaines plus rythmées.

Nos plans futurs ?

Profiter, profiter, profiter! Une fois que Dahdjim aura trouvé du travail, nous aurons nos fins de semaine pour profiter au maximum du Québec. Des week-ends 100% Nature où on pourra camper, faire du canoë et apprécier cette belle région. Inutile de préciser qu’on a une très (très) longue liste de choses qu’on veut voir ici, mais aussi au Canada, aux USA et même en Amérique centrale. Bref, comme à notre habitude, on a moulte projets en tête !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Erika
    12 mai 2019 at 14 h 57 min

    Hello à tous les deux, et bravo pour ce joli blog ! Un plaisir de suivre votre nouvelle vie. Pour nous, le départ est prévu pour Janvier 2020, on a trop hâte d’y être. Petit (petit, c’est peu dire) bémol, c’est que comme vous, nous n’avons qu’un PVT sur deux pour le moment: mon chéri est l’heureux élu.. Et vu les quotas actuels, je n’ai plus grand espoir d’être tirée au sort à mon tour. Alors certainement que j’irai avec un visa touriste. Vivement votre article sur le tour du poteau car il va beaucoup m’intéresser! Bonne continuation à tous les deux, continuez à nous mettre l’eau à la bouche et au plaisir de continuer à vous suivre dans ces aventures Canadiennes!
    Erika

  • Reply
    *10 mois au Québec* | World Wild Travellers
    18 août 2019 at 15 h 28 min

    […] dans la rédaction d’articles par ici ? Oui tutafé. Voilà quatre mois de plus depuis notre bilan des six mois au Canada. 4 mois, qui ont été très… Étranges dirons-nous. On vous raconte? On vous […]

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!